Girardin Industriel

Comment défiscaliser avec le Girardin Industriel ?

La loi Girardin Industriel permet une défiscalisation, cependant, pas à n’importe quel prix. Pour accéder à la réduction d’impôt qu’elle promet, il faut songer au soutien de PME en Outre-Mer. Mais comment ça marche vraiment ?

À propos de la loi Girardin Industriel

Elle a vu le jour en 2003 et sa durée de vie devrait se prolonger jusqu’en 2025. Cette loi vise surtout à une entraide dans des secteurs phares comme l’industrie ou l’artisanat ultramarin. Il s’agit donc d’un moyen d’apporter un petit coup de pouce à ces secteurs concernés et surtout d’aider les DOM-TOM à développer leurs industries et ainsi favoriser le renflouement du marché de l’emploi dans ces régions éloignées de la Métropole. C’est aussi un moyen de promotion pour l’investissement privé. La loi Girardin est, en somme, une perche tendue aux territoires d’Outre-Mer et une preuve que la France ne les oublie certainement pas. Le Girardin avec agrément et le Girardin de plein droit sont les deux manières d’user de cette loi.

Investir avec la Loi Girardin, un placement qui peut devenir rentable

Afin de bien comprendre comment marche cet investissement, il est nécessaire de comprendre la réduction ou l’effacement des impôts en “One Shot”. Ainsi, pour pouvoir en bénéficier, il est impératif d’accomplir certaines actions pour les entreprises des DOM-TOM. Pour ce faire, il peut fournir des sociétés d’Outre-Mer en matériel industriel. L’investisseur doit donc se procurer ce matériel et le louer pour une durée de 5 ans. Une fois cette période passée, l’exploitant pourra en faire l’acquisition totale, mais pour une somme tout à fait symbolique. L’avantage réside dans le fait que l’investisseur bénéficiera pour ce geste d’une réduction d’impôt pouvant aller jusqu’à 120 % du prix total de ce même matériel. Et pour pouvoir compléter les conditions d’éligibilité à la loi Girardin, il faut commencer par acter son adhésion à une société en nom collectif ou SNC. Cette dernière doit être capitalisée par trois différentes entités : la banque, les investisseurs et l’entreprise d’Outre-Mer concernée.

Avis sur le Girardin industriel

L’investissement à travers la loi Girardin laisse place à de nombreux questionnements. C’est effectivement un produit très compliqué à aborder, et il est mieux, avant de se lancer, de demander l’avis de professionnels. Il n’est pas en effet facile de gérer cet investissement seul, alors, pour éviter de passer à côté de ses avantages, autant bien se faire conseiller. Il faut savoir qu’il y a des avantages fiscaux, mais il va aussi falloir toucher à sa trésorerie !

Pour résumer donc, la loi Girardin Industriel est un bon moyen de faire sauter certains impôts tout en contribuant au développement économique de la France d’Outre-Mer. Mais attention, il va falloir bien choisir les voies pour y arriver, d’où l’importance de prendre conseil chez un bon gestionnaire de patrimoine.

Categories Investissement